Accueil > Notre association > Objectifs, principes et méthodes d’intervention

Objectifs, principes et méthodes d’intervention

vendredi 28 août 2015, par Magdalena Sourimant

L’IREPS…

Son objet

L’Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé (IREPS) Bretagne est une association loi 1901 à but non lucratif. Elle "a pour objet la promotion de la santé et de la qualité de vie en Bretagne par l’action auprès : des publics prioritaires, des professionnels et des bénévoles des secteurs sanitaires, sociaux, médico-sociaux et éducatifs et dans tous les domaines favorisant l’accès à la prévention, aux soins et à la qualité de vie de la population bretonne.
[...] De façon à connaître l’ensemble des besoins des territoires de santé de la région Bretagne, elle intervient tant sur le plan départemental que sur le plan régional." (statuts, 2013)

Principes d’intervention : quelques notions clés

La santé, de quoi parlons-nous ?

La santé représente un processus constant d’adaptation de l’individu aux multiples facteurs qui agissent sur lui. Ces facteurs déterminants pour la santé relèvent de dimensions collectives (politiques, sociales, économiques, culturelles, environnementales…), et individuelles (biologiques, psychologiques, modes de vie…).

La promotion de la santé, un cadre de référence

L’IREPS s’engage à prendre en compte ce caractère multidimensionnel de la santé en articulant son action autour de cinq axes d’intervention, tels que définis dans la Charte pour la promotion de la santé (Charte d’Ottawa,1986) :

  • Interpeller les décideurs en vue de l’élaboration de politiques publiques favorables à la santé des populations Exemples : faire valoir auprès des élus, des médias, les enjeux de santé publique incompatibles avec une proposition de loi autorisant la publicité sur l’alcool ; ou encore agir auprès des responsables politiques pour mettre en place une politique d’accès à la prévention et aux soins (dispositif PRAPS) pour les personnes qui en sont exclues
  • Œuvrer pour la création de milieux de vie favorables à la santé Exemples : travailler avec les décideurs, les propriétaires afin de repérer et rénover les logements insalubres ; ou encore œuvrer auprès des élus locaux en milieu rural afin qu’ils développent les transports en communs indispensables pour accéder aux services de santé
  • Agir pour la réorientation des services de santé en vue d’une meilleure prise en compte des besoins de la population Exemples : développer avec les hôpitaux un travail partenarial pour faire en sorte que l’organisation des établissements et la pratique des professionnels prennent mieux en compte les besoins des usagers ; ou encore formaliser les collaborations entre champ sanitaire et champ social pour une mise en adéquation et en cohérence de leurs services respectifs au vu des besoins identifiés avec la population
  • Soutenir une participation effective de la population aux décisions qui affectent sa santé ; créer les conditions de l’exercice de la citoyennenté Exemple : dans le cadre d’un travail sur la prévention des accidents d’enfants, aider les parents à s’organiser pour rencontrer l’élu du quartier et lui demander l’aménagement du square prenant en compte la sécurité de l’enfant et ses loisirs (création d’une aire de jeux)
  • Accompagner les personnes et les groupes dans le renforcement de leur pouvoir de dire et d’agir en matière de santé.
    Ce dernier axe d’intervention concerne l’éducation pour la santé.

L’éducation pour la santé, socle de la promotion de la santé

Elle « a pour but que chaque citoyen acquière tout au long de sa vie les compétences et les moyens qui lui permettront de promouvoir sa santé et sa qualité de vie ainsi que celle de la collectivité… Elle s’adresse à la population dans toute sa diversité avec le souci d’être accessible à chacun. Elle informe et interpelle aussi tous ceux qui, par leur profession ou leur mandat, exercent une influence sur la santé de la population, au travers des décisions qu’ils prennent ou des conduites qu’ils adoptent » [1]. En d’autres mots, l’éducation pour la santé accompagne les personnes et les groupes dans le renforcement de leur pouvoir de dire et d’agir, individuel et collectif, afin d’améliorer leur bien-être, leur qualité de vie, leur santé.
Socle de la promotion de la santé, l’éducation pour la santé fonde les conditions de l’exercice de la citoyenneté nécessaire à la mise en œuvre des quatre autres stratégies de la promotion de la santé.

Publics prioritaires

Fondée sur le respect des équilibres individuels et sociaux, l’action de l’IREPS témoigne d’un souci de réduction des inégalités sociales de santé.

Ce principe l’amène, d’une part, à travailler en prévention universelle avec l’ensemble de la population, d’autre part, à privilégier certains publics :

  • des populations parmi les plus fragilisées
    • publics en situation de précarité sociale (personnes en chantiers d’insertion, en foyers d’hébergement, gens du voyage,…)
    • personnes détenues
    • jeunes (en milieu scolaire et extra-scolaire, en insertion…)
  • des professionnels (ou futurs professionnels - étudiants) et bénévoles issus des secteurs sanitaires, sociaux, éducatifs, qui sont des relais auprès des publics prioritaires.

Modalités d’intervention

Les modalités d’intervention sont conçues de manière combinée, en fonction des attentes des acteurs et des possibilités d’intervention. Elles vont de l’accueil pour les supports d’animation, de la prestation de conseil méthodologique ou d’intervention en formation initiale ou continue, jusqu’à la coordination de dispositifs de soutien plus étendus, incluant la formation, l’appui documentaire, le soutien à l’animation et l’appui méthodologique à toutes les étapes de mise en œuvre d’un projet.

Pour en savoir plus, consultez aussi « Méthodologie de projets ».

Notes

[1Plan national d’éducation pour la santé / Ministère de l’Emploi et de la Solidarité, Secrétariat d’Etat à la Santé et aux Handicapés. Paris, Janvier 2001

4A, rue du Bignon - 35000 Rennes
02 99 50 64 33 - Mél

106, bd Hoche (bât CPAM 22) - 22000 Saint-Brieuc
02 96 78 46 99 - Mél

9, rue de l’ile d’Houat - 29000 Quimper
02 98 90 05 15 - Mél

4A, rue du Bignon - 35000 Rennes
02 99 67 10 50 - Mél

24 Rue Colonel Faure – Quartier Le Guemenen – 56400 Auray
02 97 29 15 15 - Mél